principale


Nous pensons sans réelle certitude, que les agrumes sont originaires d'Asie, en pleine zone intertropicale ou la chaleur est constante (20 à 25°C) et l’humidité forte.

EN EUROPE
Les premiers agrumes sont arrivés par la route de la soie par les Grecs et les Romains.
Aujourd'hui des variétés résistantes à de plus grands écarts de températures ont été sélectionnées, les agrumes résistent donc bien au climat océanique.
Les espèces cultivées depuis des milliers d'années ont toutes été croisées entre elles à différents degrés. On pense que seulement 5 espèces sont à la base de tous ces croisements.
Chacune d'entre elle se décline en une multitude de variétés cultivées (1000 pour les orangers, 500 pour les mandarines).

1. LES CARACTERISTIQUES COMMUNES AUX AGRUMES

Ce sont de petits arbres et arbustes dont la taille varie de 2 à 10 mètres. Ils sont quasiment tous persistants.
Leurs fruits sont très colorés et constitués de petits quartiers remplis de vésicules très juteuses.
On peut récolter des essences sur toutes les parties de la plante, les fruits principalement mais aussi les fleurs, les écorces, les feuilles....

2. LES PRINCIPALES VARIETES

Le citronnier (Citrus limone)
Arbre à croissance rapide aux grandes feuilles parfumées. Les jeunes feuilles sont souvent de couleur bordeaux. Floraison sur plusieurs mois, voir même toute l'année pour le citronnier des 4 saisons. Il prolifère très vite, il faut souvent le tailler. Il résiste à -5°C environ, doit être très bien abrité des vents et ne doit pas être mis à l'intérieur. C'est l'agrume le plus gourmand en engrais.

L'oranger (Orancio citrus sinensis)

Arbre à croissance rapide, il peut atteindre 8 mètres en terre. Il résiste à environ -7°C. On trouve beaucoup de variétés différentes, sanguines, à feuillage panaché, ultra douces, amer...

Mandarinier chinois (Citrus Myrtifolia)

Arbre qui se ramifie beaucoup. Il a une résistance de -6°C environ en étant bien abrité. Il est de moins en moins cultivé et est remplacé par le clémentinier qui a moins de pépin et est plus goûteux.

Calamondin (Citrus mitis)
C'est un arbuste à forme compact, très fructifère, il s'adapte très bien à la culture en pot. Il supporte bien l'air sec. Les fruits sont comestibles mais ont un goût très désagréable. Pulvérisez les feuilles si vous le mettez en appartement.
Sa résistance au froid est d'environ -5°C.

Kumquat (Fortunella margarita)
Arbuste à croissance lente, et aux petits fruits ovales. Ils sont comestibles et leur goût change selon la variété. Impossible à éplucher, les fruits se mangent avec la peau. Le kumquat est peu exigeant en chaleur et peut résister jusqu'à -10°C (les fruits à seulement -3°C). Il peut supporter des intérieurs peu chauffés.

Le Pomelo (Citrus paradisi)
Chaque fruit pèse près de 300g et contient plus ou moins de pépins selon les variétés. Il résiste à -7°C, mais c'est avec des températures élevées que le taux de sucre et la couleur se font. Il en existe des jaunes ou des roses.

Le Calamondin, le Kumquat et la Lime de Tahiti sont les seules espèces que l'on peut mettre en appartement à condition de bien les brumiser et éviter ainsi que l'air sec n'assèche pas les feuilles. Il faut qu'ils aient une lumière naturelle assez importante.

3. LA CULTURE DE LA PLANTE

La culture des agrumes n'est pas très compliquée. Il faut cependant tenir compte du climat de la région dans laquelle vous vous trouvez, afin d'y adapter les pratiques culturales.
Pour ceux qui sont situés dans le bassin Méditerranéen et le long des côtes en dessous de la Loire, vous pourrez les planter en pleine terre. La chaleur, le peu de températures négatives et un très grand ensoleillement seront les facteurs déterminants pour une culture en pleine terre.
Pour les autres régions, optez

pour une culture en pot.

3.1. La culture en pot

La plupart des agrumes sont vendus dans le commerce en début d'année, l'hiver, à l'époque où la plante est la plus attractive avec ses fruits. Ils sont déjà en pot depuis une année minimum pour la majorité, et rares sont ceux qui sont vendus en racines nues ou en motte. Préférez une plante vendue en pot, vous aurez beaucoup plus de réussite.

Le rempotage

QUAND :
Il n'est pas conseillé de rempoter un agrume quand il est en fructification. Ce changement pourrait faire avorter les fruits. Attendez le printemps ou le début de l'été. Pour les citronniers qui ont des fruits pratiquement tout au long de l'année, le rempotage doit se faire aussi au printemps. Le rempotage est à faire tous les 2 à 3 ans. Pour les très gros sujets, un surfaçage est à faire tous les ans et un rempotage tous les 5 à 10 ans seulement.

QUEL POT : Prenez un pot d'environ deux fois la contenance de celui acheté.
Prenez un pot en terre cuite (non vernissé) ou en pierre reconstituée de préférence afin de laisser les racines respirer. Par contre cette matière aura tendance à assécher un peu plus la plante, surveillez davantage l'arrosage.
Mettez des roulettes sous le pot avant de remplir pour pouvoir mieux le déplacer par la suite.

Le pot en plastique convient aussi très bien à cette culture, il est plus léger à transporter. Evitez les pots à réserve d'eau, car mal utilisés ils provoquent une asphyxie des racines par excès d’humidité.

COMMENT :

Le pot aura un ou plusieurs trous dans le fond afin que l'eau puisse librement partir, l'excès d'eau tout comme le manque d’eau peut lui être fatal.
Déposez une couche de quelques centimètres de billes d'argile ou de graviers afin de favoriser un bon drainage.

QUELLE TERRE :
Utilisez un mélange 1/3 de terre de jardin et 2/3 de terreau spécial agrumes.

L'arrosage :
Il est primordial de bien le gérer pour avoir une plante en bonne santé. Il ne faut pas croire que les agrumes aiment la sécheresse, ils auront encore plus besoin d'eau dans les zones où les températures sont hautes. Même en hiver, les plantes auront besoin d’eau pour parfaitement remplir leurs fruits. En pot, la terre devra toujours être fraîche.
L'eau ne doit pas être stagnante donc évitez les soucoupes ou videz les après chaque arrosage. La fréquence d’arrosage dépend de beaucoup de facteurs différents tels que le type de terre, le vent, la chaleur...En général en plein été c'est tous les deux jours. Évitez d’arroser votre plante avec de l'eau du robinet parfois trop calcaire, préférez si possible l'eau de pluie.

L'engrais :
Si la plante manque d'éléments fertilisants, elle va végéter, se décolorer et ne pas produire de fruits.
Il est important d'apporter de l'engrais de mars à octobre. Il en existe deux sortes : minérale (granulés, poudre, liquide) et végétale (fumier décomposé, or brun, sang desséché...).
Un agrume jeune va demander beaucoup plus d'engrais, surtout sous forme d'azote.Un arbre plus vieux demandera quant à lui davantage de potasse pour la production de fruits.

Différentes formes d’engrais sont possibles :

L'engrais en granulés : à appliquer plusieurs fois dans l'année autour du pot, là où sont les jeunes racines. L'engrais enrobé de type Osmocote est souvent utilisé en pot car il va se diffuser en continu sur plusieurs mois.

L'engrais en poudre ou liquide : à mélanger à l’eau d’arrosage. Il doit s’appliquer beaucoup plus régulièrement, mais attention à ne jamais arroser une plante assoiffée avec de l’engrais liquide, vous risqueriez de la brûler..

L'engrais organique : à mélanger à la terre lors du rempotage.

Quelle que soit la forme de l’engrais utilisée, respectez les consignes d’usage indiquées sur les emballages des produits.

3.2. La culture en pleine terre

La plantation

QUAND
Comme pour la culture en pot, la plantation est préconisée du printemps au début de l'été.

COMMENT
L'agrume a du mal à supporter le vent car il va amplifier les variations de températures et assèche le sol et la plante.
L idéal serait de planter ces végétaux adossés à un mur, sur butte plutôt qu'une cuvette pour éviter les excès d’eau, et avec une exposition la plus ensoleillée possible.
Faites un trou au moins deux à trois fois plus important que le volume du pot. Ameublissez la terre en la travaillant. Mettez de l'engrais organique mélangé à votre terre que vous allez remettre dans le fond. Mettez la motte dans le trou et tassez la terre sur les bords. N'enterrez pas la greffe.

Arrosez abondamment et mettez un tuteur si nécessaire.

QUELLE TERRE
Elle doit à la fois être riche en engrais tout en étant légère pour laisser passer l'eau. Si votre terre de jardin n’est pas suffisamment bonne, n’hésitez pas à rajouter du terreau spécial agrumes.

L'arrosage :
Il sera moindre qu'en pot mais devra être surveillé quand même.

Arrosez votre agrume au moins deux fois par semaine en saison sèche, allant d'une dizaine à une centaine de litres par semaine selon la taille de la plante. Arrosez davantage la première année car la plante n'aura pas fait assez de racines pour aller chercher l'eau elle même dans le sol en profondeur.

L'engrais :
Il va dépendre de l'état de votre sol, surtout de sa nature. La plupart du temps l'engrais organique de type fumier ou autre suffira.

Il est à appliquer en fin d'hiver. Griffez légèrement le sol, incorporez-le, puis arrosez. Si vous préférez en engrais minéral , il sera à appliquer au départ de la végétation dès le mois de mars et en été.

La taille :

Elle sert à ce que la plante ait un bon équilibre, une bonne charpente.
L'arbre peut être taillé en boule sur une tige, en buisson touffu, palissé...

LA TAILLE DE FORMATION (jusqu'à la hauteur souhaitée)
La première année il est recommandé de tailler les jeunes pousses dès le printemps afin de fortifier l'arbre.
Sélectionnez 3 branches qui vont former la charpente de la plante (si vous achetez un arbre de plusieurs années, cela aura sans doute été fait par le pépiniériste).
Chaque printemps, taillez ces 3 branches de 20 à 30cm selon la pousse qu'il y aura eu l'année passée. La plante va ainsi se ramifier en 3 ou 4 nouvelles branches.

 

Taillez au dessus d'un œil en biais avec un sécateur bien affûté pour une taille nette.

LA TAILLE D’ENTRETIEN (hauteur souhaitée atteinte) :
Il suffit désormais de faire une seule taille par an au départ de la végétation au printemps.
On enlève toutes les branches mortes ou qui s'entrecroisent. Taillez ce qui pousse en dessous de la greffe. Taillez les grosses branches si besoin en remplaçant une vieille branche charpentière par une branche vigoureuse de l'année passée. Mettez du mastic cicatrisant.

La protection contre les maladies et ravageurs
La première étape de protection consiste à être vigilent lors de l'achat, vérifiez que la plante est saine et sans parasites. Voici les principales maladies et insectes rencontrés dans les régions à climat océanique et méditerranéen :

Les insectes
- Les pucerons : les insectes les plus fréquemment rencontrés chez les agrumes ! Ils sont noirs, verts ou jaunes, ils se situent surtout sur les jeunes pousses. On voit que les feuilles se recroquevillent car ils ont aspiré une bonne partie de la sève. Utilisez un insecticide ou du savon noir pour les éliminer.
- Les aleurodes et mouches blanches : ils se situent en dessous de la feuille et forment de grosses masses blanches. On peut les voir s'envoler si l'on souffle sur la feuille. Il est facile de les piéger avec des bandes jaunes engluées.
- Les araignées rouges et acariens : ces animaux ne sont visibles qu'à la loupe. On remarque leur attaque par plein de petits points sur les feuilles avec une décoloration un peu jaunâtre. Les feuilles vont se tordre et tomber si le traitement n'est pas fait à temps. La fructification est compromise s'il n'y a plus de feuille, les fruits peuvent aussi se déformer. Sortez la plante sous la pluie afin d'éliminer une bonne partie des nuisibles.
- Les mineuses : il s'agit d'un minuscule papillon qui a pondu ses œufs sous les feuilles. Les larves creusent des galeries, il y a un aspect de circuit, de tracé sur celles-ci.

Les champignons
- La fumagine : les feuilles ont un aspect noir et collant. Elle est souvent la conséquence du passage des insectes suceurs tels que les pucerons et les aleurodes. En effet ils rejettent du miella (sève digérée) qui est collante, servant de support au développement du champignon. Vous pouvez frotter les feuilles à l'eau savonneuse, cette solution suffit parfois à l'éliminer et c'est peu coûteux. Pour les gros arbres pulvérisez des solutions faites à base de cuivre.
- Le phytophtora : champignon qui se développe en période chaude souvent après de fortes pluies. Il apparaît sur des plantes qui ont des blessures mal cicatrisées.

Des traitements chimiques ou biologiques existent pour chacun d'eux. Renseignez vous auprès de votre professionnel, et pensez à vous munir de photos ou d'échantillons de plantes et d'insectes pour un meilleur conseil !

4. L'ENTRETIEN EN PERIODE HIVERNALE

Il existe certains facteurs à ne pas négliger afin de bien protéger sa plante à temps. Les arbres âgés seront plus résistants que les jeunes. Dans les régions ventées, il faut tenir compte des températures qui descendent beaucoup plus vite. Le vent amplifie les températures, c'est à dire que s'il fait -3°C, avec l'effet du vent la plante peut réellement ressentir -6°C. Une gelée tardive alors que la végétation de la plante a déjà reprise peut avoir des effets néfastes sur les jeunes pousses. Plus les gelées sont longues moins la plante a de chance de survivre. Elle ne peut plus s'alimenter en eau. Lorsque le froid persiste depuis plusieurs semaines la plante est déjà en dormance et résiste davantage.
Les variétés ne sont pas toutes aussi sensibles au gel.

Pour les plantes en pleine terre que faire s'il gèle ?

Au dessus de la Loire, aucune plantation en pleine terre n'est conseillée. Les températures descendent très régulièrement en dessous de zéro et peuvent parfois se prolonger pendant plusieurs semaines. Seules les régions côtières du Sud de la France permettent une culture en pleine terre sans grand risque de gel.
Le meilleur moyen trouvé pour limiter le risque de gel est le voile d'hivernage. D'aspect tissé et perméable, il permet à la plante de profiter de la lumière, de respirer. Ceci évite tout microclimat humide, et le développement de champignons. Le voile permet seulement de gagner quelques degrés et protège surtout du vent. C’est parfois suffisant pour éviter de perdre ses plantes. Pour cela, plantez plusieurs tuteurs autour de votre arbre ou bien des arceaux pour créer une structure qui supportera le voile sans pour autant toucher les feuilles. Recouvrez totalement la plante. Le voile sera à retirer lorsque le risque de gel sera exclu.

(schéma 2)

Et pour les plantes en pot ?

Il est préférable de rentrer vos agrumes dans votre orangeraie lorsque la température à l'extérieur deviendra trop basse (en dessous de 5°C). Un garage éclairé par le jour, une serre froide hors gel ou une véranda non chauffée feront aussi très bien l'affaire. L'idéal serait d'avoir une température qui oscille entre 5°C et 10°C l'hiver.
Si le pot est trop gros pour être rentré alors procédez comme pour ceux en pleine terre, englobez votre plante avec un voile d'hivernage.

L'arrosage en hiver se fera environ toutes les deux semaines, ramenez à une semaine si la température est plus élevée que celle conseillée.
Ne jamais faire de taille ou mettre d’engrais en plein hiver car la plante se sentirait alors stimulée et la sève pourrait recommencer à circuler. De l’eau pourrait s’accumuler sur le bout des tiges taillées ou abîmées et faire éclater la tige en cas de gel.

5. LES QUESTIONS / REPONSES

1. Lequel des agrumes résiste le mieux en appartement ?
Le Kumquat, voir première partie.

2. A quoi reconnaît-on un agrume qui manque d'eau ?
Les feuilles « regardent vers le sol », les fruits commencent à tomber. Arrosez-le dès que possible en espérant que ce cela ne soit pas trop tard. Mettez une soucoupe à votre pot pendant quelques heures afin que la plante s'imbibe un maximum puis jetez l'excédent.
Si la plante a fini par perdre toutes ses feuilles retaillez la comme si elle avait gelé, de moitié en taillant au dessus d'un œil.

3. Comment procéder pour déplacer un agrume qui est en pleine terre ?
C'est à faire au printemps en rabattant les ¾ du feuillage. Faire une motte la plus grosse possible pour ne pas casser trop de racines. Arrosez aussitôt et tout au long de la première année de transplantation.

4. Pourquoi les feuilles collent ?
La plante a subit l'attaque d'un insecte piqueur suceur de sève tel que le puceron ou l'aleurode. Ils digèrent la sève et rejettent du miella, une substance sucrée et collante. Cela attire des insectes tels que fourmis, abeilles...

5. Pourquoi les feuilles

sont noires ?

Il s'agit de la fumagine (expliqué précédemment).

6. Pourquoi les feuilles jaunissent ?
Les nervures sont vertes mais le reste de la feuille pâlit. Il s'agit d'une chlorose, c'est une carence en fer. Si votre sol est calcaire, changez de terre, sinon faites un apport de fer.

7. Pourquoi les feuilles se replient sur elles-mêmes ?
La « tordeuse » est sans doute la responsable. Supprimez les parties atteintes, et utilisez des pièges à phéromones.

8. Comment reconnaître un agrume qui a gelé ?
On peut voir très facilement un agrume qui a subit le gel car il change de couleur, a les feuilles qui se dessèchent et finissent par tomber. Le fruit devient difforme et la texture change. Il va finir par pourrir.
Tant que le printemps n'est pas arrivé il n'y a pas de moyen de savoir s’il a gelé. Ne surtout pas le rentrer au chaud mais le laisser hors gel. Taillez au moins de moitié la plante ainsi que tous les bois morts dès que la végétation repart, c'est à dire vers mars/avril, au dessus d'un œil qui part vers l'extérieur. Vous allez voir de nouvelles tiges vertes plus claires apparaître peu à peu.

 

photographies : ©Minier / ©Artes Verdes

 

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble table bois ovale 150/200x90 cm + 6 chaises - DESJARDINS

    479,00 € 599,93 €

  • Ensemble "Bristol" marron 1 table + 4 fauteuils - DESJARDINS

    549,00 € 619,95 €

  • Ensemble ''Cube'' - 4 places - Gris - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 4 places - Marron - DESJARDINS

    649,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 6 places - Marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble table 90x90 + 4 tabourets - DESJARDINS

    799,00 € 1 098,96 €

  • Ensemble table 180x90 + 2 bancs - DESJARDINS

    799,00 € 997,00 €

  • Ensemble "Casablanca" 1 table + 6 fauteuils - DESJARDINS

    1 199,00 € 1 598,94 €

  • Ensemble "Cardiff" gris anthracite 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Cardiff" marron 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" marron 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" gris anthracite 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €