Nom scientifique : Pogona henrylawsoni​
Nom commun : le dragon nain
Famille : agamidés
Origine : Australie et principalement dans le National Park de Bladensburg dans le Queensland
Législation : c'est un animal qui ne possède pas de CITES donc non protégé par la convention de Washington, cependant sur le continent australien l'exportation de toute faune sauvage est strictement interdite. Cela veut dire que tout pogona henrylawsoni que vous achèterez sera forcément né en captivité ou en élevage.
Taille et poids : il mesure une trentaine de centimètres de la tête à la queue pour les femelles, les mâles étant plus petits. Pour ce qui est du poids, les mâles étant plus petits leur poids varie entre 90 et 100 grammes. Quant aux femelles, 100 à 140 grammes en poids de forme selon les gabarits et allant au-delà des 160 à 180 grammes lorsqu'elles sont gravides (femelle prête à pondre).
Durée de vie : 8 ans en moyenne mais on recense des records jusqu'à 15 ans.

1. SES CARACTÉRISTIQUES

DSC_4698

C’est un animal diurne et bien que plus petit, il ressemble fort à son cousin Pogona Vitticeps qui est beaucoup plus massif. Sa couleur de peau foncée se confond parfaitement avec son biotope naturel qui se compose : d’un sol argileux foncé, de graminées et de buissons touffus parsemés de roches où les plus petits d’entre-eux arrivent à capter un peu de fraîcheur dans ce climat semi-désertique ou parfois surviennent quelques furtives averses de pluie. Cependant quelques tâches symétriques claires détonnent sur leur dos. Son ventre est blanc, sa tête est de forme plus ou moins triangulaire, sa langue est d’un orangé pâle et ses yeux ont une couleur dorée. Sa vue est exceptionnelle, précise et perçante, ce qui fait de lui un excellent  chasseur, ne ratant que rarement sa proie. Son comportement quant-à-lui reste très familier et docile tout comme le vitticeps. Certaines règles sont à respecter si vous souhaitez faire cohabiter plusieurs individus ensemble : jamais deux mâles ensemble, cela engendrerait conflits et bagarres pouvant aller jusqu’à la mort d’un des congénères. Malgré tout, un mâle tolèrera aisément un groupe de femelles. Comme la plupart des lézards il fera sa mue régulièrement au fil de sa croissance. Sa peau se détachera par morceaux laissant place à une peau toute 'neuve' et à une couleur splendide. C’est à cette occasion que vous obtiendrez les meilleurs clichés de votre animal, c'est-à-dire juste après la fin de sa mue. Ne soyez pas surpris si vous voyez votre lézard manger sa peau elle est très riche en protéines. Le pogona henrylawsoni adore grimper et se positionner en hauteur pour avoir une vision d’ensemble de son territoire. Ses longues griffes lui sont d’une grande utilité, vous verrez rarement un pogona tomber. Mais il reste malgré tout un lézard terrestre. Si vous voulez en apprendre beaucoup de votre animal, observez le tout simplement !

Voici quelques attitudes qui ne trompent pas :
● Votre pogona est allongé sur sa racine et dort sous sa lampe chauffante, les pattes complètement relâchées ? Il est détendu, c’est un comportement que l’on voit après un repas ou en fin de journée.
● Vous venez d’acquérir votre pogona et vous le voyez qui vous regarde et qui remue la tête de bas en haut ? Ces hochements signifient qu’il essaye de vous dominer. Il peut avoir aussi cette attitude face à une femelle lors d’un accouplement par exemple.
● Encore plus étrange, votre pogona fait des signes avec sa patte ? Ces mouvements de moulinets sont un signe de soumission que l’on retrouve principalement chez les juvéniles.
● Sa 'barbe' change de couleur ? La 'barbe' se situe sous la gorge de l’animal et a tendance à changer subitement de couleur lorsqu’il veut s’accoupler ou lorsqu’il n’est pas content. C’est assez impressionnant !
Mais n'ayez crainte, il reste un lézard docile et facile à maintenir pour peu que l’on respecte ses exigences en matière de biotope.

DSC_4709

2. SON ALIMENTATION

Les agamidés sont généralement insectivores mais les pogonas sont omnivores. Les insectes comme les criquets, grillons, teigne de ruche, mais aussi les vers de terre et les escargots sont excellents pour leur santé car riches en protéines, donc très utiles à leur masse musculaire. Cependant Il faudra rajouter régulièrement un apport conséquent de végétaux car c’est un fait, il aime la verdure. Mâche, pissenlit, endive, persil riche en vitamine C, carotte, concombre, laitue, orange, banane. Veillez à donner également un complexe vitaminé ( type Reptivite de Zoomed) une fois toute les deux  semaines lorsqu’ils sont adultes et une fois par semaine lorsqu’ils sont juvéniles. Mais aussi du calcium en poudre sans D3 une fois par semaine. (Prenez soin de le faire d’avantage lorsqu’une femelle est gravide).
Attention à son alimentation lorsqu’il est juvénile, il est indispensable de bien varier insectes et verdure sous peine de réduire sa durée de vie. Il reconnaîtra la personne qui le nourrit et mangera aisément dans votre main sans pour autant vous attraper le bout des doigts et vous mordre, car il a une façon bien à lui d’attraper sa nourriture ou ses proies. C’est grâce à sa langue qu’il saisit sa nourriture, comme un effet ventouse, ensuite une fois dans la bouche la mâchoire se referme et les dents font le reste. Comme nous l’avons vu plus haut,  son menu étant très varié il vous sera très facile de subvenir à ses besoins nutritionnels. Ne pas oublier de mettre une gamelle d’eau dans un coin du terrarium, de préférence dans la partie la plus froide. L’eau sera à changer tous les jours afin d’éviter le développement de microbes.

DSC_4713

3. SON HABITAT

Du fait de sa taille plus petite, le pogona henrylawsoni requiert un terrarium moins grand que le pogona vitticeps. 90x50x50 cm par exemple. C’est un lézard qui demande une forte chaleur et des UVA et UVB. Prévoyez donc une lampe chauffante avec UV. Vous devez avoir sous la lampe un 'point chaud', soit une température de 40°C  voire un peu plus au plus chaud de la journée, et un point 'froid' à 26/28°C. La température devra impérativement redescendre en dessous des 21/23°C la nuit. La durée d’éclairage sera de 14 heures l’été et 10 heures l’hiver si vous ne les mettez pas en hibernation. Si vous préférez mettre un tube fluorescent pour les UV, prenez un tube pour climat désertique, un réflecteur ne sera pas de trop pour bien réfléchir les rayons vers le bas. Dans ce cas n’oubliez pas une lampe chauffante assez puissante pour atteindre la température désirée. Le taux d’humidité sera relativement bas : 40 à 45 %.
Le sol se compose de sable, de préférence du Vitasand, c’est un sable fin recommandé par les vétérinaires. Il participe à l’absorption du calcium et évite les occlusions, principale cause de décès chez les lézards. Le pogona henrylawsoni aime aussi se réfugier sous des roches plates type ardoise pour trouver la quiétude ou tout simplement un peu de « frais ». Il est recommandé d’avoir deux gamelles : une plate pour déposer les aliments frais, légumes, verdure ou fruits, et une gamelle plus profonde, placée dans l’endroit le moins chaud pour l’eau. Attention les pogona aiment bien s’y rafraîchir parfois. Les pogonas sont de bons grimpeurs grâce à leurs longues griffes très puissantes. N’hésitez pas à leur mettre une ou deux racines de mangrove assez larges pour qu’ils puissent s’exposer aux rayons UV.

DSC_2985-(2)

4. SA REPRODUCTION

Il vous faudra bien sûr un mâle et une femelle adulte. Le dimorphisme est évident lorsqu’ils sont mâtures, la femelle est beaucoup plus grande et plus large que le mâle qui lui, est plus svelte. Pour des pogonas  plus jeunes, 6/7 mois est l’âge minimum pour ne pas se tromper dans le sexage. Une petite manipulation est à faire avec douceur pour connaître le sexe de votre animal. Elle consiste à lever la queue face à vous et à observer. Le mâle possède deux excroissances à la base de sa queue, c’est un signe qui ne trompe pas, la femelle en est démunie. Les mâles sont mâtures plus tôt que les femelles chez lesquelles il faudra attendre un an et demi. La période de reproduction débute généralement en mars. Le mâle va se présenter devant  sa compagne et faire des mouvements plus ou moins rapides de la tête, puis va l’attraper par le cou et c’est l’accouplement. La durée de gestation varie selon la température en moyenne entre 25 et 28 jours. Il faudra déposer dans un coin du terrarium une boîte avec de la vermiculite humide qui servira de site de ponte à la femelle. À la veille de pondre, la femelle va commencer à creuser un peu partout dans le terrarium mais c’est généralement dans la boîte qu’elle ira pondre entre 15 et 20 œufs. Ensuite il suffira de les mettre dans un incubateur programmé généralement à 28°C et attendre environ 2 mois avant la naissance des petits bébés lézards.

DSC_4707 

Notre Boutique en ligne

  • Tube climat désertique "Repti Glo 10.0" Exo Terra - 30W/90cm

    26,49 €

  • Ampoule climat désertique "Repti Glo 10.0 Compact" Exo Terra - 26W

    21,49 €

  • Fougère de Boston synthétique - Petit - Exo Terra

    9,29 €

  • Terrarium "naturel" Exo Terra - 90x45x90cm.

    259,99 €

  • Terrarium "naturel" Exo Terra - 60x45x90cm.

    185,99 €

  • Substrat de coque de coco "Coco Husk" Exo Terra - 20L

    10,29 €

  • Terrarium empilable "Breeding Box" Exo Terra - 41,5x26,5x14,8cm

    19,99 €

  • Liane de jungle - grande taille - Exo Terra

    25,49 €

  • Liane de jungle - petite taille - Exo Terra

    13,49 €

  • Cactus Saguaro Exo Terra - 17cm

    7,19 €