Nom scientifique : Mustela putorius furo

Nom commun : Furet

Famille : Mustelidés

Genre : Mustela

Origine : Europe

Taille : 30 à 50 cm

Poids : 500 à 2000 gr

Durée de vie : 5 à 15 ans

Régime alimentaire : Carnivore

Statut juridique : Domestique

Le furet est une sous espèce du putois d’Europe, qui a été domestiqué des millénaires avant Jésus Christ et qui n’existe pas à l’état sauvage.

Il y a bien des années, le furet était beaucoup utilisé pour la chasse. Il permettait de faire sortir les lapins de leurs terriers ou de dératiser les maisons. Au moment de la révolution, les marins l’utilisaient pour chasser les rongeurs qui s’introduisaient sur les navires. De nos jours, la chasse avec un furet est toujours utilisée en collaboration avec les aéroports, les autoroutes, les chemins de fer ou en encore les zones industrielles pour déloger les espèces nuisibles. Cette activité est appelée furetage. En France, le furetage est autorisé sous certaines conditions, et est soumis à une législation particulière. Il n’est utilisé uniquement lorsque le lapin de garenne est considéré comme nuisible. En Suisse, le furetage est complément interdit.

Le furet a une autre particularité d’utilisation, moins connue, celle du Ferret racing. Cela consiste à parier sur des courses de furet, un peu comme les courses de Lévriers. Contrairement aux courses de lévrier qui eux non pas d’obstacle, les furets doivent traverser plusieurs tuyaux pour gagner cette course.  

Les couleurs principales du furet sont albinos (blanc aux yeux rouge) et putoisée (marqué d’un pelage gris et noir, et d’un masque noir autour des yeux). La couleur albinos est la plus utilisée par les chasseurs pour être repérée plus facilement dans la nuit. Mais nous pouvons également trouver d’autres colorations de pelage telle que les couleurs champagne, chocolat, cannelle, noire ou encore isabelle, avec des poils mi- longs ou longs dit angora, tout cela grâce à des mutations.

C’est entre 1970-1980 que le furet commence a être apprécié comme animal de compagnie et depuis les années 2000, le furet est classé au troisième rang en Europe après le chien et le chat au sein de nos foyers. Il est important de savoir, que la France est l’un des rares pays à autoriser la détention de furet sans condition particulière. Contrairement à la Suisse où une autorisation de détention doit être délivrée par un vétérinaire, ou encore au Portugal où là il est complètement interdit de détention.

Depuis le 4 juillet 2011, il doit être, tout comme le chien, enregistré à l’ICAD (Identification des Carnivores et Animaux Domestiques, appelé auparavant centrale canine. Pour cela, votre animal doit être identifié grâce à l’implantation d’une puce électronique dans le cou, et muni d’un passeport européen. Il doit être également vacciné contre la maladie du carré et de la rage. Effectivement, le furet est sujet aux zoonoses (maladie transmissible), autant dans le sens de transmission de l’animal à l’être humain (zooanthroponose) telle que la rage, autant de l’être humain à l’animal (l’anthropozoonose) telle que la grippe.

1. SES CARACTERISTIQUES

Le furet est un petit animal que l’on confond souvent à la belette ou la fouine, du fait qu’ils font partie de la même famille. Sa taille et son poids, diffèrent d’une femelle à un male. Une femelle furet peut mesurer entre 30 et 50 cm pour un poids compris entre 400 gr à 1 kg, alors que le mâle peut mesurer entre 40 à 60 cm pour un poids compris entre 900 gr et 2.5 kg. On pourra noter également une variation de masse corporelle au moment de l’automne, où l’on verra le poids du furet augmenter de 30 à 40% de plus. Cette augmentation se remarquera plus sur les individus vivant à l’extérieur, car à l’état sauvage, le furet stocke des réserves durant l’hiver. Son poids initial revient au moment du printemps. Il possède un corps allongé et des pattes très courtes. Cette morphologie, le rend capable de se faufiler dans n’importe quel endroit, de grimper n’importe où et aussi de nager avec aisance. Votre petit animal aurait pu porter comme surnom «  passe partout ».

On entend souvent dire que le furet (surtout les mâles) ont une odeur particulièrement forte, ceci est dû à ses glandes sécrétrices se situant de chaque côté de l’anus. Cette odeur est souvent plus intense au moment de la reproduction ou quand l’animal se sent menacé. Sachez que l’ablation des glandes sécrétrices est interdite en Europe, sauf en cas de raison médicale.

 428755_100425593495458_1513287664_n

Depuis quelques années, le furet est donc très apprécié comme animal de compagnie au sein des foyers, grâce à son attitude que l’on compare très souvent à celle d’un chat. Le furet domestique est doté d’une bonne intelligence, il reconnait son nom quand vous l’appelez, il fait ses besoins dans une litière d’angle, il peut être promené en laisse avec un harnais facilement. Il adore plus particulièrement le jeu, attirer toute votre attention pour vous amener à jouer avec lui, on peut même parler d’hyper activité. Il déborde d’énergie, tout le temps entrain de cavaler à gauche à droite, de sautiller, de jouer avec tout et n’importe quoi. Il aime cacher tout ce qu’il peut trouver. Jouer avec une canne à pêche pour chat au dessus de lui, le fera sautiller et émettre des petits cris qui prouveront son épanouissement. On trouve désormais dans les commerces animaliers des arbres à chats spécial furet, où il pourra grimper, escalader ou encore faire ses griffes. Vous pouvez également lui mettre à disposition un carton avec des balles ou des bouchons, où il sautera dedans en continue, ou se cachera. Cette petite boule de nerfs adore vraiment jouer en permanence avec son propriétaire. Le furet est vraiment un merveilleux compagnon.

Cependant le furet a du mal à accepter l’éducation, il acceptera toutefois un ordre avec le retour d’une récompense ou friandise. Malgré sa domestication, le furet doit avoir une surveillance importante contrairement à un chien ou un chat, il aime faire des bêtises, fouillé dans les placards. Il ne faut surtout pas le laisser seul avec un enfant car nous ne sommes pas à l’abri d’une morsure. Même si l’envie de mordre disparait vers 4 à 6 mois pour 95% des furets, il faut rester vigilant. Il n’y a pas de différence de caractère entre le mâle et la femelle, les deux sexes sont aussi sociables.

Il peut très bien vivre avec d’autres furets ou encore des chiens ou des chats.

Le furet a besoin d’être vermifugé tous les mois pendant 6 mois après sa naissance, puis 2 fois par an. Il faut penser également à lui mettre un antiparasitaire contre les puces et les tiques, ceci lui protègera également les oreilles, qui sont très sensibles aux otites.

Veillez à lui couper les griffes régulièrement. Sachez qu’il n’est pas nécessaire de laver votre furet trop souvent, car plus il prendra de bain, plus son odeur habituel sentira forte et plus son pelage s’abimera. Cependant vous pouvez lui aménager un petit bac avec de la terre à bain pour qu’il se roule dedans et se nettoie lui-même.  

Il possède la particularité de dormir beaucoup, entre 12h à 18h sur une journée de 24H. Au moment de son sommeil, le rythme cardiaque diminue, sa température descend à 37°C au lieu de 39°C normalement. A cette instant il rentre dans un profond sommeil, rares sont les bruits qui le réveille. Quand il se réveille le furet a besoin de retrouver la température de 39°C. Ne soyez pas surpris que votre furet se mette à trembler ou greloter, ceci est tout à fait normal.

2. SON HABITATION

Contrairement à un chien ou un chat, le furet n’a pas besoins d’une sortie quotidienne à l’extérieur, cependant il doit au moins sortir de sa cage 2 à 4 heures par jour.

Tout d’abord, le furet a besoin d’espace, il a besoin de jeu, d’étages ou encore de tuyaux pour aller d’un bout à l’autre.

photo 2

Vous trouverez en animalerie de nombreuses cages adaptées pour furet, 1 mètre de haut sur 50 cm de profondeur et 80 cm de long est le minimum pour que votre furet puisse s’y sentir le mieux possible. Si votre furet est mis dans une cage juste pour dormir, une cage a lapin peut suffire. Dans cette cage il faudra y installer, un hamac ou coussin pour dormir, des tuyaux ou étagères pour faire des exercices, un biberon d’eau (une gamelle est une très mauvaise idée car il la retournera sans hésitation ou ira se baigner), une gamelle en céramique ou crochée aux barreaux pour sa nourriture, des jouets (peluche, balles…) et enfin une litière d’angle pour ses besoins. Mettre de la litière à chat (végétale ou minérale) ou du chanvre. Ne mettez pas de copeaux de bois car cela pourrait entrainer des problèmes respiratoires.

Ensuite il est tout à fait possible de fabriquer une cage vous-même, ou encore de consacrer une pièce rien que pour lui avec de nombreux jeux ; tels que des cartons avec des bouchons en plastique, il adorera sauter dedans, des arbres à chats, des tuyaux….. Le furet restera un très grand joueur tout au long de sa vie. Il vous fera même entendre quelques petits cris qui montreront qu’il est ravi de jouer.

Il est également possible de lui aménager, à l’extérieur, des jeux tel qu’un arbre à chat sur lequel il fera ses griffes ou encore escaladera d’un bout à l’autre. 

3. SON ALIMENTATION

Tout d’abord vous avez 2 façons de nourrir votre furet ; soit par de l’alimentation à base de viande broyée, que l’on appelle la croquette spéciale furet ou par des proies vivantes telles que des souris, rats ou poussins surgelés.

Il important de laisser de l’eau et de la nourriture à volonté (sauf les proies vivantes) pour le bon régime alimentaire de votre animal. Votre furet possède une digestion très courte de 3 à 5 heures. Ainsi vous observerez que votre furet mangera par petites doses plusieurs fois dans la journée.

Cependant des produits tels que le lait, le chocolat, les fruits secs…sont des aliments à ne jamais donner à votre furet, car cela pourrait le tuer.Le furet_fraises

4. SA REPRODUCTION

Age de maturité sexuelle : 1er printemps après sa naissance

Saison de reproduction : le mâle de janvier à août – chaleur de la femelle mars.

Durée de la gestation : 1 mois et demi

Nombre de petits par portée : 7 furetons

Nombre de portées par an : 1 portée

Caractéristiques des nouveaux nés : sourd et aveugle

Poids à la naissance : 6 à 12 grammes

Âge de sevrage : 6 à 8 semaines

 

La période de rut chez le mâle démarre en janvier et se fait remarquer par l’apparition d’une forte odeur, et de marquage de territoire. Pour éviter cela, la pose d’un implant hormonale peut être envisagée. Les chaleurs de la femelle apparaissent vers le mois de mars, où à cette période, la vulve se met à gonfler. Il est très important de noter que si une femelle qui ne s’est pas accouplée reste en chaleur, cela peut entrainer un risque de mortalité. Il est fort conseillé de faire stériliser votre furette si vous ne souhaitez pas la faire rapporter.

L’accouplement chez un furet peut durer entre 1 à 3 heures, et se déroule très brutalement un peu comme chez les chats. Le mâle attrape la femelle par le cou et doit l’immobiliser complètement pour que la saillie fonctionne.

Une fois la saillie terminée, la furette tombe en gestion 40 et 44 jours. Pendant cette période la furette devra avoir une alimentation riche et à volonté. Même si elle grossit beaucoup il ne faut pas s’inquiéter, elle fait des réserves pour pouvoir bien allaiter ses petits.

Quand l’accouchement approche, la vulve laisse sortir un liquide incolore. Il est conseillé de placer alors la furette dans un endroit calme et sans le mâle. La furette donne naissance à 7 furetons en moyenne. Attention, si le temps de gestation est dépassé, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire, pour peut-être procéder à une césarienne. 

Les contractions sont très violentes, et la sortie des petits est très rapide et brutale. La maman ne s’occupera de ses petits qu’une fois la mise bas terminée. Les furetons naissent nus et aveugles, ce n’est qu’au 33 ème jour, qu’ils commencent à ouvrir les yeux. Pendant les 4 premières semaines ils ne feront que dormir et manger. A partir de là, ils commenceront à montrer leur curiosité, et c’est au bout de 6 à 8 semaines que l’on pourra commencer à leur présenter la même alimentation que la maman. Et à deux mois et demi, il sera donc possible de les séparer de leur mère.

 Fureton

En conclusion, si vous recherchez un animal autre que le chien ou le chat, mais ayant à peut près le même caractère, le furet est l’animal de compagnie idéal ; pour partager des moments de jeux amusant et de fou rire. Mais également des moments de tendresse, câlins et complicité. Vous ne serez pas déçus, même après en avoir eu un, l’envie d’un deuxième furet ne tarderas pas a se faire ressentir.

 

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble "Sofa" - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble ''Mauritius'' - marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble "Malaga" gris - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €