Histoire de la race :

Le Boxer est un chien d’origine allemande appartenant à la famille des molosses. La race d’origine, le Bullenbeisser, était utilisée comme chien de défense, très appréciée des éleveurs et des commerçants. Malheureusement, suite à de nombreux croisements, celui-ci devient le Bierboxer : beaucoup trop agressif et dangereux, il provoque la chute du statut de chien privilégié et apprécié du Bullenbeisser et tombe un certain temps dans l’oubli.

C’est dans les années 1880 que le boxer voit le jour. Cette race de chiens allemands est le résultat d’un croisement entre le Bullenbeisser, très apprécié, et un bulldog anglais. Aujourd’hui il n’existe plus aucun Bullenbeisser dans le monde mais cette race reste une des favorites des allemands qui ont crée le Boxer avant tout, dans le but de retrouver une race similaire, présentant les mêmes qualités que celle originelle : courage, force et loyauté.

Le Boxer 2

1. SES CARACTERISTIQUES

1.1 Son caractère

Le Boxer que nous connaissons aujourd’hui a beaucoup évolué. Bien qu’il soit toujours un chien d’une grande force, il a, à force de croisements, changé de caractère. En effet, il est devenu beaucoup plus doux (notamment avec les enfants) mais aussi plus fidèle envers son maître. Le boxer peut se montrer très tendre et affectueux mais aussi brutal surtout lorsqu’il joue. C’est pour cela qu’il faudra toujours le surveiller en présence d’enfants, car il peut parfois les bousculer sans mauvaises attentions.

Un bon dressage sera aussi nécessaire pour le canaliser. C’est un chien très exubérant, il en fera toujours des tonnes surtout au moment des «retrouvailles», ce qui ne manquera pas de vous charmer ! Il est très têtu et écoutera exclusivement son maître. Celui-ci devra d’ailleurs lui imposer des règles strictes et se montrer autoritaires afin que le boxer l’écoute et cela dès son plus jeune âge. C’est un chien recommandé pour des personnes ayant assez de caractère car il est plutôt dominateur et essaiera souvent de franchir les limites qu’on lui imposera.

iStock_000045426572_Large

Malgré ce caractère fort, le boxer se montre extrêmement doux et câlin avec son entourage, aussi bien avec les adultes que les enfants ou les autres animaux. Il saura défendre sa famille s’il sent un danger approcher. C’est un chien très loyal qui pourrait donner sa vie pour sauver les personnes qu’il aime. Le boxer est souvent très apprécié des enfants pour son côté joueur et câlin. Vous pourrez d’ailleurs observer son comportement en présence d’enfants. Le changement est assez impressionnant. Ils se canalisera, se fera plus doux et bougera de manière plus lente afin de ne pas brusquer les enfants. Mais encore une fois, il faudra tout de même garder un oeil sur lui car le boxer reste un animal et son caractère peut varier selon l’éducation et comme tout être vivant, un chien ne fait pas l’autre.

Le boxer déborde d’énergie. Il aura besoin de grands espaces pour se défouler et ainsi être calme à la maison. Il ne supporte pas la solitude, accompagnez-le donc dans ses loisirs: balade en forêt, course à pied, freezbie, roller etc...

Le Boxer 4

Il apprécie également les autres animaux mais ce n’est, malheureusement, souvent pas réciproque à cause de son énergie débordante. Si vous lui apportez une bonne éducation, il sera très obéissant et vous pourrez apprécier pleinement sa compagnie mais cela demande beaucoup de temps et de patience. Il ne faut pas hésiter à demander conseil auprès de dresseurs. Mais rassurez-vous le boxer est un chien assez docile malgré son fort caractère. En revanche, si vous le laissez seul trop souvent, qu’il se sent délaissé, il sera très malheureux et pourra se montrer plus imprévisible.

iStock_000018828292_Medium

Il ne faut pas oublier que le boxer reste un chien de garde avant tout, très attaché à son territoire. Il faudra donc prendre les précautions nécessaires en plaçant par exemple une pancarte sur votre barrière afin de prévenir les éventuels visiteurs de ne pas s’aventurer dans votre jardin sans votre présence.

iStock_000007293510_Large

Autre particularité souvent mise en avant chez le boxer : la bave. En effet, le boxer peut baver mais il suffit de l’habituer à ne pas vous regarder manger par exemple pour limiter cela. Là encore, l’éducation joue un rôle essentiel.

1.2. Son physique

Deux types de boxer sont reconnus : le bringé et le fauve. Le Boxer Club allemand serait en train d’étudier le cas des boxers blancs afin de les réintroduire dans le standard. Il faut savoir que les boxers blancs ne sont ni rares, ni albinos, ni sourds. Ils étaient auparavant euthanasiés car ils ne répondaient pas au «standard» de la race.

iStock_000033417210_Medium

iStock_000001706474_Medium

Le boxer est de taille moyenne, d’aspect robuste et élégant. Sa tête est carrée avec le museau plutôt écrasé, plus court par rapport au crâne, et c’est un chien prognathe, c’est à dire qu’il a la mâchoire allongée vers l’avant. Ses yeux sont très foncés, ses oreilles sont retombantes vers l’avant faisant un léger pli, la queue est haute et souvent taillée court. Il a le poil court et brillant. Sa taille varie de 57 à 63 cm au garrot pour un mâle et de 53 à 59 cm au garrot pour une femelle. Le mâle peut peser de 30 à 38 kg et la femelle de 24 à 32 kg.

iStock_000008762709_Medium

A savoir :

Le boxer peut avoir des problèmes respiratoires dus à la formation de son museau surtout en cas de fortes chaleurs.

Son espérance de vie est d’environ 10 ans.

2. SON HABITAT

Le boxer appréciera les grands espaces. Il pourra même passer la plupart de son temps dehors quelle que soit la saison. Il faudra en revanche lui prévoir un abris pour qu’il puisse se mettre au chaud ou à l’ombre en cas de forte chaleur. Il aimera cependant avoir un espace à lui, à l’intérieur, afin d’être à vos côtés. Vous pourrez lui installer un coussin ou un panier avec une couverture. Pour réconforter un chiot, vous pouvez laisser un vieux pull ou un t-shirt portant votre odeur afin qu’il se sente moins seul durant la nuit. Il ne faudra pas le laisser prendre de mauvaises habitudes comme dormir avec vous ou monter sur le canapé si vous ne le souhaitez pas, car à l’âge adulte, il sera très difficile de changer son comportement.

iStock_000002729730_Medium

iStock_000063550923_Medium

3. SON ALIMENTATION

Veillez toujours à ce que votre boxer ait de l’eau fraîche et propre surtout s’il passe beaucoup de temps à se dépenser à l’extérieur. Son alimentation doit être adaptée dès son plus jeune âge afin qu’il ait une bonne croissance et qu’il soit en bonne santé.

Le boxer est un chien très gourmand, il faudra donc respecter les rations indiquées et ne pas céder à ses yeux tristes. Vous trouverez dans nos magasins des croquettes spéciales boxer chiot ou adulte, de la marque ProPlan ou Royal Canin, spécialement conçues pour répondre aux besoins de cette race. N’hésitez pas à demander conseils auprès d’un vendeur. Donnez-lui à manger à heure fixe, dans un endroit calme. Votre chien devra rester au repos durant 2 à 3 h après avoir mangé afin d’éviter tout risque de retournement de l’estomac. Il faudra bannir le sucre, les chocolats, la glace… de son alimentation. Si vous souhaitez lui donner des friandises, optez pour des gâteaux pour chiens.

4. SA REPRODUCTION

Les chiens atteignent leur maturité sexuelle à l’âge de 6 mois. Toutefois, pour la reproduction, il est recommandé d’attendre l’âge de 1 an. La femelle, lors de la saillie, doit bien évidemment être en chaleur. La période de gestation d’une chienne est d’environ 63 jours. Elle pourra mettre bas entre 2 et 12 chiots, d’où l’importance de ne pas le faire à la légère. Renseignez-vous bien auprès de professionnels avant de vous lancer car de nombreux risques existent aussi bien pour la mère comme pour les chiots.

iStock_000010386633_Large

5. L'ARRIVEE A LA MAISON

Vous avez décidé d’adopter un petit boxer ? Voici quelques conseils précieux pour bien préparer l’arrivée de votre nouveau compagnon chez vous :

- Laissez-le découvrir tranquillement son nouvel habitat. N’oubliez pas qu’il vient de perdre tous ses repères. Ne le brusquez pas.

- Respectez ses besoins en sommeil. Un chiot peut dormir jusqu’à 98% de son temps. A l’âge adulte, son sommeil représente environ 65% de son temps. Pour son bien être physique et mentale, il est très important que votre chiot puisse dormir paisiblement autant qu’il en a besoin.

- Caressez-le, parlez-lui calmement pour le rassurer. Aménagez-lui un endroit rien que pour lui avec un coussin ou un panier et quelques jouets.

- Apprenez-lui à devenir propre en le sortant régulièrement, plusieurs fois par jour et après les repas. Félicitez-le dès qu’il fait ses besoins à l’extérieur.

Si votre chiot s’oublie chez vous, ne lui mettez pas la tête dedans, c’est totalement inutile, votre chien ne comprendra pas ce geste. Armez-vous de patience et suivez les conseils ci-dessus.

- Habituez-le à la laisse le plus tôt possible, apprenez-lui à marcher à vos côtés sans vous dépasser. Encore une fois, félicitez-le avec par exemple avec des biscuits « spécial éducation ». Ne tirez pas la laisse brutalement et ne le frappez pas avec ! N’hésitez pas à demander conseil auprès d’un vendeur pour choisir la laisse de votre chiot.

- Lorsque vous devez le laisser seul, partez discrètement si possible, sans qu’il vous voit, afin d’éviter les pleurs et les bêtises par la suite. Ne lui dites pas au revoir en le caressant juste avant de vous en aller. Votre absence lui pèse énormément, faites comme si de rien n’était. Laissez-lui des jouets à disposition et pourquoi pas la radio.

- Jouez avec lui autant que possible, un chien, qu’il soit chiot ou adulte, a besoin de beaucoup d’attention.

iStock_000051210590_Medium

iStock_000026524961_Medium

Notre Boutique en ligne

  • Croquettes Royal Canin pour jeune chiot géant - 15kg

    69,43 €