Les phalaenopsis sont de magnifiques plantes fleuries d’intérieur. Les couleurs sont très variées et la floraison dure parfois jusqu’à plusieurs mois consécutifs. Avec un minimum d’entretien il est tout à fait possible de garder cette plante plusieurs années, voire même de la faire refleurir plusieurs fois. Voici les quelques règles de base pour que votre orchidée s’épanouisse et prospère dans votre intérieur.

1. PRENDRE SOIN DE MON ORCHIDÉE EN FLEUR

La plupart des phalaenopsis sont achetés en pleine floraison. Mais une fois à la maison il est nécessaire d’adopter les bons gestes afin qu’il reste fleuri le plus longtemps possible.

L’exposition : Très certainement la chose la plus importante à connaître. Les orchidées dans leur intégralité ont besoin de beaucoup de luminosité sans pour autant avoir un ensoleillement direct qui pourrait brûler la plante. Une véranda, serre, un bord de fenêtre ou un intérieur très lumineux est fortement conseillé.

La température : Les phalenopsis sont des plantes équatoriales ils aiment la chaleur. Ceux proposés à la vente proviennent directement de serres chauffées. La température idéale pour une orchidée fleurie se situe entre 18 et 21 °C. Elles peuvent résister à des intérieurs légèrement plus chauds.

L’arrosage : il est important que les racines ne sèchent pas. Veillez à ne pas laisser vos orchidées près de courants d’airs, climatiseurs ou de radiateurs.

Le substrat utilisé est composé de copeaux de bois et/ou de mousses végétales. Ces derniers permettront aux racines de respirer tout en gardant l’humidité.

Un arrosage régulier une fois par semaine suffit. Laissez tremper le pot dans de l’eau pendant un quart d’heure puis jetez l’excédent. Il est important que les racines ne baignent pas dans l’eau en permanence ce qui les ferait pourrir.

Si vous habitez en région où l’eau calcaire est arrosée avec de l’eau minérale ou de pluie car les orchidées y sont particulièrement sensibles.

L’engrais : un engrais spécial floraison peut être administré à raison d’un arrosage sur deux.

2. PRENDRE SOIN DE MON ORCHIDÉE APRÈS LA FLORAISON

Pour ceux qui décident de conserver leur orchidée dans le but d’avoir à nouveau des fleurs, c’est possible mais il faudra attendre probablement plusieurs semaines.

La dernière fleur vient de tomber, ayez le bon réflexe : la taille

Il n’est pas nécessaire de tailler mais c’est fortement conseillé afin d’accélérer le processus.

(Dans le cas contraire la tige finirait au bout de quelques semaines à se dessécher entièrement d’elle-même.)

La taille se fera avec un sécateur voire des ciseaux.

La première année, taillez au-dessus d’un œil bien renflé qui se trouve à mi-hauteur de la tige. La plupart du temps une tige secondaire repoussera. (Photo 5)

Les années suivantes taillez court (photo 6), et une nouvelle hampe sortira à la base de la plante.       

Le rempotage :

Il ne se fait pas chaque année, mais tous les 2-3 ans. Il se fera obligatoirement lorsque la plante n’est plus en fleur.

C’est vous-même qui déciderez quel est le moment propice, lorsqu’une majorité des racines se trouvent à l’air libre et que l’arrosage devient difficile.

Il faudra sortir l’orchidée de son pot, et enlever l’intégralité du substrat en secouant. Toutes les racines seront donc apparentes et vous visualiserez très nettement celles à couper et celles à conserver.

A l’aide de votre sécateur enlevez toutes celles qui sont de couleur marron et flétries.  Ne laissez que celles qui sont bien vertes et bien dures.

Si votre orchidée a grossi et pris de l’ampleur il est préférable de changer de taille de pot, et passer à une taille au-dessus. Les racines des phalenopsis recherchent la lumière, utilisez donc un pot transparent, dans le cas contraire elles auront tendance à sortir à la surface.

Utilisez du terreau spécial orchidée dans votre jardinerie à base d’écorces de pin, de perlite (pour retenir l’eau) morceaux de tourbe de sphaignes, de billes d’argile, de fibres de coco... Vous pouvez également le fabriquer vous-même avec d’autres types d’écorces et de mousses mais elles seront probablement moins adaptées.

L’arrosage : lorsque la plante est au repos, il y aura besoin de moins arroser. Passez à un arrosage une fois tous les 15 jours.

L’engrais : durant le printemps et l’été votre orchidée reprend vigueur, c’est le moment d’apporter un engrais spécial croissance.

En général deux nouvelles feuilles sortiront et remplaceront progressivement les anciennes qui finiront par tomber. De nouvelles racines feront également leur apparition.  

La température : attendez plusieurs semaines après la fin de la floraison pour baisser la température. Après une période de repos, il est temps de stimuler votre orchidée pour qu’elle refleurisse. Toujours dans une pièce lumineuse, abaissez la température ambiante à une quinzaine de degrés pendant quelques semaines et diminuez les arrosages. Par réaction de « survie », la plante produira une nouvelle hampe florale. Dès cet instant repassez à une température d’une vingtaine de degrés.

Au bout de quelques semaines une ou deux hampes florales apparaissent. Il est temps de changer d’engrais et d’en utiliser un spécial floraison jusqu’à ce que les premières fleurs s’ouvrent.

 

 

Notre Boutique en ligne