L’expansion de l’activité humaine au détriment des sites naturels rend la nidification de nos oiseaux de jardins de plus en plus compliquée. Nos jardins ne sont pas non plus très appropriés à leurs besoins, c’est pour cela que l’installation de nichoirs spécifiques est une très bonne chose et même si votre jardin est des plus petits.

1. CE DONT VOUS AVEZ BESOIN

Avant de s’intéresser aux différents nichoirs qu’il est possible de construire, sachez que vous ne devrez pas utiliser le premier bois qui vous tombe sous la main. Choisissez du contreplaqué d’une épaisseur de 15 mm mis à part pour le nichoir à chouettes qui devra être plus épais (environ 20 mm).

Pour ce qui est des fixations, optez plutôt pour les vis qui vous permettront de démonter le nichoir si vous n’avez pas conçu de trappe de vidage.

Enfin, le bois devra toujours être traité sur tous les extérieurs à l’aide d’une lasure biodégradable mais laissez l’intérieur en bois brut sans quoi les oiseaux délaisseront votre installation. Vous pourrez aussi, si vous avez l’âme d’un décorateur, peindre votre nichoir avec des décors. L’utilisation d’une peinture sobre et non toxique sera fortement recommandée.

Pour ce qui est du matériel nécessaire à la construction du nichoir, vous devrez vous munir d’une scie sauteuse, d’une visseuse, d’une perceuse avec différents diamètres de mèches et cloches bien entendu de pinceaux. Du papier de verre pourra aussi être nécessaire de manière à poncer les irrégularités du bois lorsqu’il vient d’être coupé.

2. LES DIFFÉRENTS TYPES DE NICHOIRS

Chaque espèce d’oiseau à sa taille différente ses propres particularités. Ils ne nicheront pas tous de la même façon et surtout auront des nichoirs bien différents les uns des autres.

À ce titre, nous remarquerons plusieurs types de nichoirs qui sont les suivants :

2.1. Le nichoir « boîte à lettres »

De forme très simple avec quatre côtés, un ou deux pans de toits, le nichoir boîte à lettres passe partout. C’est aussi un bon moyen de vous entrainer pour la construction de formes plus complexes si vous souhaitez les concevoir vous-même. Il sera adapté aux mésanges, sitelles et moineaux. Pour attirer tel ou tel oiseaux, vous devrez jouer sur le diamètre du trou d’entrée soit :

- 2,8 cm à 3 cm pour une mésange bleue,

- 3 cm à 3.2 cm pour un moineaux ou une mésange charbonnière. 

2.2. Le nichoir à balcon

Ce nichoir en forme de « L » inversé est sans doute l’une des formes les plus courantes pour les petits oiseaux. Il accueille la plupart du temps mésanges bleues comme charbonnières et plus rarement les moineaux domestiques. Le gros avantage de cette forme est de créer une protection naturelle de la couvée face aux intempéries. Notez aussi que ce nichoir est assez profond en raison de l’épais matelas dont ont besoin les mésanges pour donner naissance à leurs petits.

Dans le nichoir à balcon comme le « boîte à lettres », n’hésitez pas à installer un petit bout de bois sous le trou d’entrée de manière à faciliter l’entrée et la sortie des oiseaux.

2.3. Le nichoir semi-ouvert

Ce type de nichoir se compose d’une forme à peu près similaire au nichoir ‘boîte à lettres’ mais dispose d’une ouverture sur la partie la plus haute et toute la largeur avant. Avec une telle ouverture, le nichoir deviendra intéressant pour d’autres oiseaux qui réalisent habituellement leurs nids dans de petits creux et pourront ici se servir du nichoir ‘semi ouvert’ comme une protection supplémentaire pour leurs petits. À ce titre, vous pourrez y voir nicher des rouge gorge, bergeronnettes ou troglodytes mignons.

2.4. Le nichoir « pot »

Extrêmement simple de réalisation, le nichoir pot se réfère plus à une récupération que du bricolage. Pour le confectionner, choisissez un pot en terre cuite d’un diamètre de 15 cm puis agrandissez le trou du fond pour qu’il fasse 3 cm et soit le plus régulier possible. Fixez-le à une planche sur l’arrière pour que l’intérieur ne soit accessible que par le fond. Ici, vous attirerez principalement les mésanges même si elles privilégieront un nichoir à balcon si vous leur donnez le choix.

2.5. Le nichoir à grimpereau

Le grimpereau, est une espèce d’oiseau connue pour sa faculté à grimper dans les arbres, sur les troncs même verticaux avec une facilité déconcertante. Ils aiment nicher dans des fentes ou des troncs creux, c’est pourquoi le nichoir devra reprendre ce principe de fente. Elle devra se positionner sur un côté en haut du nichoir qui lui-même devra être de forme triangulaire.

2.6. Le nichoir à chouettes et rapaces

Ces oiseaux nocturnes sont assez difficiles à attirer car ils font peur à cause de leurs sinistre réputation et apprécient les grands espaces. Ils demanderont pour cela de grands arbres pour que le nichoir soit idéalement à une dizaine de mètres de hauteur. Sa forme sera carrée ou rectangulaire et le trou dépendra bien sûr de la chouette concernée. Pour une chouette chevêche, le trou devra être de 4,5 cm et 12 cm pour une chouette hulotte. Ne placez qu’un seul nichoir à chouette dans un grand jardin et pensez à mettre 5 cm de sciure ou de tourbe au fond. Installez toujours une tige en bois en dessous du trou pour faciliter leurs arrivées et leurs envols.

2.7. Le nichoir à Hirondelles

Naturellement, les hirondelles confectionnent leurs nids sous les cache moineaux des maisons, dans des granges ou des garages avec une mixture composée de boue et de paille ou d’herbe sèche. Elles forment avec ce mélange de matériaux une sorte de coupe avec un trou sur le haut. Vous en trouverez de belles imitations en magasin ou bien pourrez le fabriquer vous-même. En effet, les hirondelles sont des oiseaux migrateurs qui aiment nicher en groupe. Le fait d’avoir plusieurs nids favorise ainsi leur installation. Chaque compartiment devra être vide ou bien agrémenté d’un grillage à poule installé en forme de coupe pour donner une ossature à leur futur ouvrage dans chaque boîte. Pour ce qui est de l’installation, inutile de vous dire que vous ne devrez pas les positionner dans des arbres mais dans les lieux cités précédemment.

Peu importe le nichoir que vous aurez choisi, pensez toujours à faire un petit trou au fond de manière à évacuer l’eau ou les éventuels déchets liquides.

3. L’INSTALLATION DANS LE JARDIN

Au jardin, vous devez commencer par savoir qu’il est inutile d’installer des dizaines de nichoirs car les oiseaux apprécient une certaine intimité entre eux pour pouvoir donner la vie. Il est très difficile de vous donner un nombre idéal pour chaque jardin mais en règle générale, comptez environ 3 à 4 nichoirs différents pour un jardin de 1000 m².

3.1. Quand les installer ?

La période joue un rôle prédominant dans l’occupation du nichoir car s’il est placé trop tardivement, les oiseaux le délaisseront peut-être. L’idéal étant de le faire vers le mois de février. Avant son installation, inutile de le remplir de paille ou de mousse, laissez-le vide car les oiseaux le rempliront eux-mêmes.

3.2. Où les positionner ?

Dans un second temps, l’emplacement ne doit pas non plus être pris à la légère au risque, de nouveau, d’être mis de côté. Ne le placez jamais en plein soleil ou complètement à l’ombre et évitez de positionner le trou d’entrée face aux vents dominants car la pluie pourrait s’infiltrer facilement.

Que ce soit sur une façade de maison ou dans un arbre, positionnez-les toujours dans une exposition est/sud-est soit des conditions mi ombragées et protégées des vents et de la pluie.

Une fois l’emplacement idéal trouvé, vous devez savoir que la hauteur idéale du nichoir est comprise entre 2 et 5 mètres, c’est ainsi que la plus grosse partie des espèces d’oiseaux trouveront satisfaction. Bien évidemment, il va de soi que vous devrez faire en sorte que le nichoir soit protégé des prédateurs, sans quoi, vous leur offrirez un festin garanti. Sur une façade de maison, le souci ne se pose pas mais dans un arbre, positionnez-le de sorte qu’il n’y ait pas de branches horizontales en face du trou d’envol qui faciliterait l’accès aux prédateurs.

Vous pourrez aussi installer votre nichoir en haut d’un pieu en bois ou en métal. Dans ce cas, aucun prédateur ne pourra y accéder.

3.3. Comment les attacher ?

Plusieurs cas de figures sont possibles en fonction de la façon de les installer au jardin :

 - Sur la façade de la maison, vous devrez simplement percer le mur, y placer une cheville ainsi qu’une vis de fixation en L pour y suspendre le nichoir.

- Dans un arbre, ne plantez jamais de clous dans le tronc au risque d’endommager votre sujet. Faite en sorte soit de le positionner à l’aisselle de deux branches pour un calage naturel soit de l’enlacer d’un fil de fer pour le solidariser avec une grosse branche. Dans ce cas, veillez à ne pas étrangler l’arbre en plaçant un morceau de gaine en plastique entre le fil de fer et l’écorce de l’arbre.

- Sur un poteau, le problème pour le fixer ne se pose pas car il suffit de le visser par le dessous ou l’arrière.

Contrairement à ce que l’on peut penser le nichoir devra être légèrement incliné vers l’avant encore une fois pour empêcher les éléments climatiques de pénétrer dans le nid (pluie, neige, vents, soleil, etc…).

4. L’ENTRETIEN DU NICHOIR

La propreté des nichoirs est l’élément clé si vous souhaiter les voir habités. Veillez à ce qu’ils soient vides avant chaque période de nidification. La première année, vous n’aurez qu’à les installer mais ensuite vous devrez les nettoyer pour qu’ils soient prêts l’année suivante. Pour ce faire, patientez jusqu’en automne lorsque l’élevage des petits sera terminé et que tous les occupants auront déserté les lieux.

Décrochez alors vos nichoirs, videz-les et désinfectez-les avec des produits naturels comme de l’essence de Thym par exemple. Si besoin est au bout de quelques années, nettoyez aussi les extérieurs en leur redonnant un petit ponçage et de lasure qui les garderont comme neufs !

Lorsque tous ces travaux sont terminés, laissez sécher vos nichoirs à l’abri et réinstallez-les au jardin dès le début de l’année.

À savoir : pour faciliter les travaux de nettoyage, pensez surtout à confectionner une trappe ou un toit amovible pour ne pas être obligé de démonter le nichoir chaque année.

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble table bois ovale 150/200x90 cm + 6 chaises - DESJARDINS

    479,00 € 599,93 €

  • Ensemble "Bristol" marron 1 table + 4 fauteuils - DESJARDINS

    549,00 € 619,95 €

  • Ensemble ''Cube'' - 4 places - Gris - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 4 places - Marron - DESJARDINS

    649,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 6 places - Marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble table 90x90 + 4 tabourets - DESJARDINS

    799,00 € 1 098,96 €

  • Ensemble table 180x90 + 2 bancs - DESJARDINS

    799,00 € 997,00 €

  • Ensemble "Casablanca" 1 table + 6 fauteuils - DESJARDINS

    1 199,00 € 1 598,94 €

  • Ensemble "Cardiff" gris anthracite 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Cardiff" marron 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" marron 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" gris anthracite 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €