Le buis (Buxus sempervirens) est un incontournable des jardins. Très souvent utilisé dans l’art topiaire, il adopte facilement la forme que l’on veut lui donner.

En pot comme en pleine terre, taillé ou laissé à l’état naturel, le buis finit parfois par être laissé de côté par certains jardiniers.

Même s’il offre un beau feuillage luisant, un port compact et une croissance lente, cette plante reste onéreuse. Les sujets, s’ils sont formés, peuvent atteindre facilement une centaine d’euros car il faudra de nombreuses années pour l’obtenir. C’est principalement pour cette raison que le buis est souvent remplacé par une autre plante.

De plus, la pyrale présente dans certaines régions est un ennemi redoutable du buis. Les chenilles finissent par exfolier complètement la plante et ne laisser que les tiges ! Dans d’autres cas les parasites sont des champignons (Cylindrocladium buxicola et Volutella buxi). Ils forment tout d’abord des taches sur les feuilles puis peu à peu font dépérir toutes les tiges. Le buis a un aspect « grillé ».

Il est possible de traiter contre ces maladies et ravageurs mais parfois l’environnement confiné, humide ou au contraire chaud ne convient plus à cette plante. Il est alors nécessaire de la changer.

1. PAR QUOI LE REMPLACER ?

Nous vous proposons 8 plantes qui proposent des caractéristiques communes avec le buis, notamment le feuillage persistant.

1.1. Ilex crenata ‘Dark Green’ :

C’est la plante qui se rapproche le plus du buis. À quelques mètres il est même difficile de dissocier les deux.

La preuve, il est également appelé houx à feuilles de buis.

Non taillé, cet arbuste peut atteindre 3 m de hauteur avec un port très aéré.

Planté à la-mi ombre voire ombre, il aime les sols frais et riches, au pH neutre à légèrement acide.

Ce houx à petites feuilles ne pique pas, les feuilles sont rondes. Il est très facile de lui donner la forme voulue, car il supporte très bien la taille même sévère.

L’Ilex crenata tient très bien en bacs ou en pots, mais il est également possible d’en faire une petite haie.

La croissance est assez rapide ce qui peut s’avérer utile si vous avez un buis malade à remplacer à moindre coût.

1.2. Taxus Baccata

Plus connu sous le nom d’if, le taxus est en réalité un conifère.

Persistant il peut atteindre 10-12 m de hauteur mais heureusement il a une croissance très lente !

Il aime les sols frais et riches et une exposition ensoleillée voire ombragée.

Ses branches fines et souples se prêtent bien à la taille même sur des vielles branches.

L’if est très présent dans de nombreux jardins topiaires.

Il fleurit au printemps par de petites inflorescences blanches.

Ses branches, ses feuilles et ses baies sont très toxiques, tant pour l’homme que pour les animaux.

Cet arbre possède un aspect très compact car il a de nombreuses branches ramifiées ainsi que de nombreuses feuilles ressemblant à de grosses aiguilles.

1.3. Osmanthus Burkwoodii

L’osmanthe de Burkwood est un arbuste persistant qui peut atteindre 3 m de haut. Il offre un réel intérêt, surtout dans un massif grâce à sa floraison de printemps blanche très parfumée.

Plantez-le dans un sol frais, drainé, au pH neutre voire légèrement acide. Il se plaît autant au soleil qu’à la mi ombre.

L’osmanthe a une croissance moyenne, n’hésitez pas à la tailler afin qu’elle garde son aspect compact. Il est tout à fait possible de tailler en topiaire cette variété.

1.4. Lonicera nitida

Il s’agit du chèvrefeuille arbustif.

Il peut atteindre 1.20 m-1.50 m et donc reste donc de petite taille et facilement maîtrisable.

Très souvent utilisé pour former des haies basses il a une croissance rapide et nécessite d’être régulièrement taillé (plusieurs fois par an).

Ce loniera possède de très petites feuilles, encore plus petites que celles du buis, d’un demi-centimètre environ.

Les fleurs très discrètes de printemps donnent de petites baies bleutées d’automne.

Plantez le dans un sol frais à mi ombre ou au soleil. Du fait de son petit développement ce chèvrefeuille peut rester en pot.

Si vous voulez obtenir de jolies formes taillées il vous faudra sortir le ciseau 3-4 fois par an !

1.5. Choisya ‘white dazzler’

L’oranger du Mexique est un petit arbuste que l’on retrouve principalement planté en pleine terre dans des massifs.

Cependant il est tout à fait possible de le laisser en pot car son développement est assez limité.

Il existe plusieurs variétés de choisya aux feuilles jaunes, vertes, rondes ou dentelées.

La variété ‘White Dazzler’ possède des feuilles très fines et dentelées, mais aussi un port très compact ce qui permet d’obtenir facilement une boule.

Planté au soleil ou à mi-ombre, il vous offrira une floraison très abondante et parfumée en mai. À taille adulte cet arbuste peut atteindre un diamètre de 1.5 m.

1.6. Euonymus jap. Aureomarginatus

Ce fusain possède des feuilles ovales vertes bordées de jaune.

Son feuillage brillant et lumineux offre de la gaieté surtout en hiver. Dans un massif  il permettra souvent de faire un contraste avec les plantes environnantes.

En pleine terre la plante peut atteindre 3 m de haut mais il est possible de la tailler.

En pot sa croissance est plus limitée, voire même il est même facile de lui donner la forme voulue en la taillant une à deux fois par an.

Les Euonymus japonicus se composent de très nombreuses variétés.

Certaines sont naines (40 cm), d’autres ont un feuillage très fin, ou encore un feuillage vert ou bordé de blanc. Toutes celles-ci peuvent également être taillées et tenir en pot en plein soleil.

1.7. Photinia ‘Little Red Robin’

Restons dans les feuillages colorés….

Le photinia est un arbuste, voire un arbre pour certaines variétés dont les jeunes pousses sont de couleurs en rouge vif.

En vieillissant celles-ci deviennent vertes. Il est ainsi nécessaire de tailler régulièrement si l’ont veut garder cet aspect coloré.

La variété, ‘Little Robin’ est une variété naine qui forme une boule d’environ 1 m de diamètre.

Il est donc facile de la tenir dans un grand bac mais elle peut aussi être plantée dans un massif ou une petite haie.

Non taillé, cet arbuste pourra fleurir au printemps avec de petites inflorescences blanches très discrètes.

1.8. Ilex ‘X Little Rascal’

Il s’agit d’un houx au port très compact, au feuillage vert luisant et piquant.

Sa croissance lente et son petit développement conviennent parfaitement à une culture en pot.

Plantez le au soleil ou à mi ombre il aura un beau rendu.

Au printemps ses jeunes pousses tendres se colorent d’un dégradé d’orange allant vers le bordeaux.

Très rustique (jusqu’à -20° C) il aura une taille adulte d’environ 1 m et formera une boule.

Cette variété de houx ne fera pas de fruits rouges.

Notre Boutique en ligne