Planter en bord de mer n’est pas toujours chose aisée, les embruns ou vents marins salés sont néfastes pour beaucoup de plantes. Les conditions climatiques sur le littoral sont certes plus douces en températures mais elles représentent un véritable frein quant au choix variétal qu’il est possible de planter.

Planter des haies pour briser le vent, agrémenter un massif avec des fleurs, créer de l’ombre sont autant de problématiques que tous les jardiniers de bords de mer rencontrent.

Par définition, un embrun est une gouttelette d’eau soulevée par le vent et produite par les vagues qui se brisent. En bord de mer, l’eau étant salée, tout l’enjeu est d’arriver à trouver des plantes qui peuvent tolérer le sel !

Voici une sélection des arbres, arbustes et plantes vivaces phares des littoraux :

1. ALBIZIA JULIBRISSIN ‘OMBRELLA’

Hauteur x Largeur : 5 m x 6 m

Exposition : Plein soleil

Sol : Drainant, neutre et pas nécessairement riche

L’arbre de soie est un arbre qui a le vent en poupe ces dernières années. Très ressemblant aux célèbres mimosas d’hiver autour du bassin méditerranéen, il est nettement plus résistant. Cet arbre est caduc et pousse en forme étendue pas nécessairement très haute pouvant créer une zone d’ombre appréciable. Ses feuilles vertes sont finement découpées et associées à sa floraison plumeuse estivale, le rendu en est à la fois imposant et tout à fait gracieux. Ces petites fleurs roses sont semblables à de petites plumes et s’étalent aux extrémités des tiges. Au vu de sa faible densité végétative, c’est cette caractéristique qui fait qu’il résiste très bien au vent et apprécie de toute façon la douceur.

2. AZORELLA TRIFURCATA

Hauteur x Largeur : 10 cm x 30 cm

Exposition : Plein soleil

Sol : Sec et pauvre mais pas calcaire

Voici une vivace pour le moins originale et encore peu connue. L’Azorella pousse en petites touffes très serrées où rien ne passe au travers. Elle prospère de ce fait lentement, signe de durabilité pour une culture en bord de mer.  On le rencontre de plus en plus dans les massifs municipaux sans entretien des villes littorales. Sa floraison se produit durant tout l’été avec de minuscules fleurs jaunâtres regroupées en ombelles. Au toucher, l’Azorella est très dure, voire piquante en raison du côté coriace de ses feuilles persistantes. Évitez toutefois de marcher dessus car elle ne supporte pas le piétinement qui la ferait mourir rapidement.

3. CHAMAEROPS HUMILIS

Hauteur x Largeur : 5 m x 5 m

Exposition : Plein soleil

Sol : Drainant et riche

Palmier phare du sud de la France, cette espèce de Chamaerops est l’une des plus rustiques au froid. Ce que ce Chamaerops redoute, au-delà des températures négatives, est l’excès d’humidité. C’est pour cette raison qu’il peut se plaire même au nord de la Loire sur le littoral. Il bénéficie alors d’un sol drainant, sableux et de la douceur marine. Sa croissance est lente et on le reconnaît à ses feuilles palmées au pétiole recouvert d’épines. Il pousse en touffe avec un pied principal qui émet sans cesse de nouvelles têtes à partir de la base, pouvant prendre une place assez large à terme. Il ne fera pas beaucoup d’ombre mais permet d’apporter une touche d’exotisme au jardin avec une espèce bien plus résistante au vent que ne pourrait l’être Chamaerops excelsa, palmier le plus rustique.

4. DIMORPHOTECA

Hauteur x Largeur : 20 cm x 40 cm

Exposition : Plein sol

Sol : Peu exigeant sur sa nature mais pas gorgé d’eau

Plus communément appelé Marguerite du Cap, cette plante se rapproche aussi des Osteospermum utilisés dans les massifs estivaux annuels. Cette plante vivace est persistante et couvre-sol, elle s’étale sur de moyennes surfaces et peut pousser dans des conditions rudes à partir du moment où elle est au plein soleil. La sécheresse ne lui fait pas peur et les vents marins non plus. Ses fleurs, blanches ou mauves s’ouvrent de juillet à octobre et se renouvellent en permanence. La nuit, elles se referment puis s’ouvrent de nouveau au petit matin. Le Dimorphoteca est une très bonne plante sans entretien pour agrémenter de fleurs une plate-bande de bord de mer.

5. ELEAGNUS X EBBINGEI

Hauteur x Largeur : 3 m x 3 m

Exposition : Toutes

Sol : Tous sauf calcaire ou trop humide

Reconnus déjà depuis de nombreuses années, l’Eleagnus est un arbuste qui a été massivement utilisé en haies dans les jardins ou les zones industrielles. Il supporte beaucoup de situations compliquées telles que la sécheresse, la pollution ou les embruns. Son feuillage argenté masque des extensions de la tige très piquantes et dures. Elles ne sont pourtant pas des épines. Il fleurit en automne avec de petites fleurs blanches et parfumées situées à l’aisselle des feuilles. Cet arbuste est un bon brise vent qui peut protéger votre jardin des vents du front de mer tout en apportant un peu d’ombre.

6. ERICA X DARLEYENSIS

Hauteur x Largeur : 40 cm x 60 cm

Exposition : Soleil à mi-ombre

Sol : Acide et pas trop humide

La Bruyère est une des plantes reines sur le littoral vendéen, grâce à son son excellente résistance aux embruns. Sa seule réelle exigence pour pousser correctement est que le sol soit acide, elles doivent donc être plantées en compagnie de plantes acidophiles. Plusieurs espèces existent, celle-ci offre le précieux avantage de fleurir tout l’hiver, permettant d’apporter une touche de couleur non négligeable lors des maussades journées hivernales. Les couleurs de fleurs vont du blanc au rose pourpré en passant par tout un camaïeu de rose. Les feuilles peuvent être vertes ou bien dorées à vert clair en fonction de l’exposition.

7. EUONYMUS JAPONICUS

Hauteur x Largeur : 3 m x 2 m

Exposition : Toutes

Sol : Tous à condition d’être riche et frais

Le Fusain du Japon est un arbuste largement planté en bord de mer pour les nombreux avantages qu’il a à offrir. En effet, il s’agit d’une plante persistante aux feuilles coriaces, apte à résister aux attaques salées comme au vent quasi continu. Sa croissance lente fait de lui un arbuste durable et solide sans pour autant devenir d’une taille surdimensionnée. Il se taille facilement et peux former un brise vent et vue efficace, faisant office de barrière de protection pour d’autres plantes, situées plus à l’intérieur du jardin. Cette espèce se décline en bien des cultivars différents, aux feuilles panachées parfois de blanc, parfois de jaune  … à vous de choisir celui qui vous conviendra le mieux. Son seul défaut viendrait de sa sensibilité aux attaques de cochenilles qui peuvent être récurrentes lorsqu’il est trop taillé.

8. LEYMUS ARENARIUS

Hauteur x Largeur : 60 cm x 1 m

Exposition : Plein soleil

Sol : Tous

Voici une graminée simple et élégante pour le littoral. Contrairement à la plupart des graminées utilisée habituellement dans les jardins, le Leymus n’a rien à envier à toutes les espèces qui poussent à l’état naturel sur les dunes. Il est capable de pousser dans les sols les plus ingrats et c’est pour cette raison que vous pourrez l’installer même en front de mer. Ce sont ses feuilles épaisses et bleuté qui lui procurent cette grande résistance autant aux embruns qu’au soleil écrasant. Sa floraison intervient tout l’été avec des épis bleutés, semblable à des épis de blé, d’où son nom vernaculaire « blé d’azur ». Il peut être envahissant du fait qu’il s’étale grâce à des rhizomes souterrains mais il se limite facilement.

9. PINUS PINEA

Hauteur x Largeur : 10 m x 6 m

Exposition : Plein soleil

Sol : Acide, profond et dure

Fréquemment appelé Pin parasol, ce conifère est le Pin typique du sud de la France sur le littoral méditerranéen. Il est reconnaissable parmi tous par sa forme  si caractéristique de champignon à l’état juvénile puis de parasol plus aéré lorsqu’il est plus âgé. Ce conifère, fort de son tronc droit et puissant, s’ancre profondément dans le sol et peut ainsi résister autant au vent continu qu’aux bourrasques parfois tempétueuses. Les embruns ne lui font pas peur non plus, c’est véritablement un colosse qui peut apporter une belle zone d’ombre à son pied. Même si on le voit plus souvent au sud, il peut toutefois se planter au nord mais prendra des dimensions moins affirmées.

10. TAMARIX TETRANDA

Hauteur x Largeur : 5 m x 5 m

Exposition : Plein soleil

Sol : Tous

Le tamaris de printemps est un arbuste qui se rencontre facilement dans les jardins littoraux. Il est reconnaissable entre tous à sa floraison abondante sur le bois de l’année précédente. Ce sont des centaines de petites fleurs rose pastel qui recouvrent quasi la totalité de la jeune ramure. Cette floraison de fin de printemps masque presque totalement le feuillage qui ne s’affirme réellement qu’à la défloraison. Ce feuillage, proche de celui d’un Genêt et ressemblant de loin à un conifère lui procure un aspect léger mais par contre très disproportionné. En effet, le Tamarix n’est pas le roi de la symétrie, il pousse vite, et dans tous les sens. Pour toutes ces raisons, il est conseillé de le tailler même fortement après la floraison de manière à le maintenir en forme raisonnable. C’est un très bon brise vent capable de résister aux conditions les plus mauvaises autant en sol qu’en atmosphère, qu’elle soit très ventée, salée ou même polluée.

Notre Boutique en ligne