1. SES ORIGINES

La domestication du chat remonte à environ 7000 ans avant J.-C. où il a pris une place importante dans les foyers. Attiré par les rongeurs qui se nourrissaient des récoltes des paysans de l’époque, le chat a très rapidement trouvé sa place près de l’humain en devenant progressivement gardien de ses récoltes. Car avant de devenir un animal de compagnie apprécié pour son indépendance et son calme, le chat était bel et bien l’animal qui veillait sur les récoltes (comme ont pu le découvrir des archéologues dans un village agricole de Chine dans lequel des restes de chats datant de -5560 à -5280 av. J.-C. ont été découverts).
Mais c’est en Égypte que l’image du chat domestique est la plus forte. Celui-ci étant déifié (élevé au rang de dieu), les égyptiens vouaient donc un culte immense à ce félin. Symbole de fécondité et de beauté, il portait alors les traits de la déesse Bastet, épouse du dieu soleil Râ. Preuve du respect du peuple égyptien envers cet animal, pas moins de 300 000 momies de chats ont été retrouvées en 1890 en Égypte.
Le chat fut introduit en Europe après que quelques spécimens aient été volés par les grecs. En effet, les égyptiens refusaient de vendre leurs chats aux grecs, ceux-ci décidèrent alors de s’en emparer de manière illégale. Les grecs ont très vite remarqué leur rôle de chasseur et d’animal docile, par ailleurs plus propre que les fouines et autres furets qu’ils utilisaient d’habitude. C’est grâce à toutes ces qualités que les grecs commencèrent à utiliser le chat comme animal de compagnie. Étant plutôt rare à cette époque et donc très coûteux, il est rapidement devenu un animal recherché et il était alors de rigueur d’offrir un chat à sa courtisane en guise de présent. Dans la Rome Antique, le chat fut cependant tout de suite considéré comme un animal de compagnie à part entière et non comme un chasseur de rats.
Contrairement aux idées reçues, durant les débuts de l’ère médiévale, les chats avaient plutôt une bonne réputation. Cependant, l’église catholique voyait en eux des objets du démon, trop féminins, sournois, paresseux et considérait qu’il était malvenu de le faire rentrer dans un foyer. Les premières persécutions rencontrées à l’égard du chat eurent lieu suite à la grande peste noire qui s’abattit vers 1350 en Europe. Il fut alors, suite à de fâcheux concours de circonstance, associé au satanisme. On l’associa également à la malchance et au malheur et on entreprit de l’éradiquer lors de l’Inquisition. Considéré alors comme étant le Diable déguisé, le chat fut condamné ainsi que ses maîtres définis comme étant des sorciers, à être brûlés vifs sur la place publique.
C’est seulement après quelques centaines d’années que le chat retrouva ses lettres de noblesse grâce à Louis XIV qui fit interdire le bûcher pour l’animal et ses maîtres. Aujourd’hui son succès n’est plus à faire et bon nombre de foyers modernes possèdent un chat.CHAT1

 

2. SON CARACÈRE

On dit de lui qu'il est câlin, joueur, un brin baroudeur et plutôt débrouillard.
Cependant, ces traits de caractère souvent cités dépendent surtout du tempérament de votre chat et de son éducation. Vous l’aurez compris, il n’existe pas de caractère type pour le chat de gouttière, mais il reste généralement un chat robuste, très résistant et son comportement dépendra surtout de la manière dont vous l’aurez éduqué. En effet, aucun test comportemental ne permet de prédire exactement le caractère de votre chaton une fois adulte. Si toutefois vous décidez d’adopter un chat de gouttière adulte dans un refuge, vous pourrez mieux vous rendre compte de son comportement et ainsi espérer trouver l’individu qui vous correspondra le mieux et avec lequel vous aurez le plus d’affinité. Le chat de gouttière possède également une grande capacité d’adaptation. Il peut aussi vivre en ville ou à la campagne, à l’extérieur comme à l’intérieur, dans une ferme, dans une maison avec jardin ou en appartement. Il est passé, au fil des siècles, du statut de chasseur de rats gardien du foyer au compagnon affectueux et câlin qui le caractérise tant. Pour bon nombre de personnes, le chat a un rôle réconfortant et rassurant.  chat

3. SON ANATOMIE

3.1 Son pelage

Le chat de gouttière possède un pelage varié de par sa grande diversité génétique, et trois types de poils le composent : les poils longs appelés ‘jarre’ qui portent les marques de la robe comme les tâches, viennent ensuite des poils plus courts appelés ‘bourre’, puis enfin le duvet. Ces poils ont chacun leur utilité et permettent une bonne isolation du corps.
Plus étonnant encore, certains chats, comme le sphinx, ne possèdent qu’un léger duvet et sont ainsi dépourvu de jarres et de bourres.
Le chat de gouttière possède un large panel de couleurs et de motifs. La couleur de la fourrure peut prendre de nombreuses teintes : la femelle peut posséder un pelage avec trois couleurs maximum tandis que le mâle se contentera de deux couleurs maximums (hors exceptions).CHAT2

3.2 Sa souplesse

On aura tous remarqué que le chat est un animal très agile et particulièrement souple. Ceci résulte du fait que son squelette possède 250 os et une colonne vertébrale très souple. Chacune de ses pattes possède des griffes rétractiles et des coussinets, idéal pour marcher silencieusement. C’est également un sauteur remarquable, et un grimpeur hors pair.CHAT3

3.3 Son système digestif

Le chat possède un système digestif bien différent du nôtre. En effet, il mastique peu et le processus de digestion commence directement dans son petit estomac qui possède un pH très acide, très utile pour prévenir les infections digestives. Son intestin est plutôt court, ce qui est caractéristique des chasseurs de petites proies et c’est pourquoi il doit manger fréquemment mais en petites quantités. Son système digestif est également peu adapté à la diversité alimentaire, qui se répercute généralement en diarrhées et vomissements.

3.4 Sa vue et son ouïe

Autres spécificités du chat : sa vue et son ouïe irréprochables.
Il possède en effet un champ de vision de 287°, ce qui est un sérieux atout pour la chasse. Ses pupilles peuvent se contracter en fonction de l’intensité de la lumière, allant ainsi de la forme ronde à la fente. Cette spécificité physique lui permet de bien voir dans l’obscurité.

4. LE CHAT DANS LA CULTURE POPULAIRE

Aujourd’hui le chat est l’animal le plus en vogue et on le retrouve presque partout et plus particulièrement sur Internet. Ce phénomène s’explique du fait que les internautes partagent principalement les choses qu’ils aiment. Il n’est donc pas surprenant de les voir partager des vidéos ou photos de leur animal préféré, chat et chien en tête ! De plus, le chat, outre le fait d’être particulièrement esthétique, adopte bien souvent des attitudes mignonnes, originales, ridicules voire grotesque. Ce qui en fait un sujet privilégié pour obtenir du buzz sur le net ! Son drôle de physique qui a valu à celui-ci le nom de ‘Grumpy Cat’, est dû au nanisme du chat et à une malocclusion dentaire (pousse anormale des dents qui perturbe la fonction musculaire de la mâchoire). Sur Facebook, la page officielle de Grumpy Cat comptabilise 7 300 000 fans. Surprenant non ? grumpy
Pour la petite anecdote, Grumpy Cat fait désormais partie du célèbre musée Madame Tussauds. Son entrée a été officialisée fin août 2015. En observant ce phénomène de mode qui existe autour du chat, on se rend compte qu’on est bien loin de la chasse aux félins que l’on considérait à l’époque comme objets du Diable ! On rentre aujourd’hui dans l’ère de la consécration pour ce félin qui nous a toujours accompagné au fil des siècles.

Notre Boutique en ligne

  • Ensemble table bois ovale 150/200x90 cm + 6 chaises - DESJARDINS

    479,00 € 599,93 €

  • Ensemble "Bristol" marron 1 table + 4 fauteuils - DESJARDINS

    549,00 € 619,95 €

  • Ensemble ''Cube'' - 4 places - Gris - DESJARDINS

    599,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 4 places - Marron - DESJARDINS

    649,00 € 799,00 €

  • Ensemble "Cube" - 6 places - Marron - DESJARDINS

    799,00 € 999,00 €

  • Ensemble table 90x90 + 4 tabourets - DESJARDINS

    799,00 € 1 098,96 €

  • Ensemble table 180x90 + 2 bancs - DESJARDINS

    799,00 € 997,00 €

  • Ensemble "Casablanca" 1 table + 6 fauteuils - DESJARDINS

    1 199,00 € 1 598,94 €

  • Ensemble "Cardiff" gris anthracite 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Cardiff" marron 1 table extensible + 8 fauteuils - DESJARDINS

    1 999,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" marron 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €

  • Ensemble "Liverpool" gris anthracite 1 table + 8 fauteuils - DESJARDINS

    2 199,00 € 2 698,92 €