img6


Nom commun : Combattant

Nom scientifique : Betta splendens

Famille : Osphronemidae

Sous-famille : Macropodinae

Genre : Betta

Origine : Asie

Taille : 7 cm

Durée de vie : 1 an et demi à 3 ans

1. LES CARACTERISTIQUES

Le Betta splendens est plus connu sous le nom de poisson combattant à cause de son caractère agressif. Au 19ème siècle il servait aux combats entre poissons qui sont aujourd’hui interdits. C’est dans les années 80 que Guy Delaval a fait découvrir au grand public
les évolutions des bettas avec des formes sélectionnées et harmonieuses, notamment à l’occasion de concours. On trouve ce poisson principalement en Thaïlande, en Malaisie et au Cambodge. Sa taille atteint 7 cm pour les mâles et 6 cm pour les femelles, mais la forme « Giant » dépasse les 10 à 12 centimètres. Sa longévité est très variable, d’un an et demi à 3 ans mais le record est de presque 10 ans. Une des grosses particularités est son deuxième système respiratoire situé à l’arrière de sa tête qui lui permet de respirer l’air à la surface de l’eau. Il s’en sert surtout dans les eaux très chaudes et rares en oxygène. N’empêchez jamais un combattant d’aller respirer en surface il se noierait. Le Betta splendens est certainement le poisson le plus connu avec le poisson rouge. Il existe beaucoup de types différents :

img2

- Plakats (nageoires courtes)

- Queue de voile (betta splendens traditionnel)

- Queue de peigne (nageoires effilées)

- Delta (nageoires caudale large)

- Super delta (nageoires caudale bien développées)

- Halfmoon (nageoires caudales représentant 180 degrés)

- Overhalfmoon (nageoires caudales dépassant les 180 degrés)

- Rosetail (nageoires découpées en formes rondes comme des pétales de rose)

- Double queue (nageoire caudale doublée)

- Half moon doubletail (nageoire caudale double à 180 degrés)

- Crowntail (nageoires effilées)

- Halfmonn crowntail (nageoires effilées à 180 degrés)

Les couleurs ne sont pas en reste puisque le poisson combattant existe dans toutes les couleurs, la plus rare étant le noir pur.

2. L’HABITAT

img4

Son habitat naturel se situe dans les rizières, canaux, étangs, mares et toutes sortes de petits cours d’eau car une faible hauteur d’eau lui suffit. L’eau peut être acide (pH 6) ou alcaline (pH 7,5), cela lui importe peu, il est
très résistant. De

même pour les températures : 20 °C à 30 °C. A la maison il ne lui faudra pas un aquarium très grand, voir même un bac où il sera seul comme une betta bowl car c’est un animal qui ne supporte pas ses semblables hormis les femelles. C’est un poisson à ne pas mettre avec des guppys, des barbus ou des scalaires par exemple.

3. L’ALIMENTATION

img3

Le combattant est un poisson carnivore qui se nourrit de petites proies vivantes dans son milieu naturel. En captivité, il pourra se nourrir de granulés, d’artemias, de vers, de viande rouge, et d’alevins d’autres poissons. Il faut éviter les paillettes qui ont tendance à gonfler dans l’estomac. Il a besoin d’une alimentation spécifique et variée selon la période de sa croissance. Un alevin se nourrira d’infusoires, de paramécies et à partir de la nage libre, de nauplies d’artémias jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge adulte. Vous pourrez lui donner ensuite des granulés spéciaux pour combattant, des artémias et des vers de vase rouges. Le combattant peut se nourrir de beaucoup d’aliments différents, par exemple, des alevins de guppys, qui lui apporteront de la nourriture vivante. Vous pouvez le nourrir exclusivement de granulés mais il est quand même recommandé de varier la nourriture.

4. LA REPRODUCTION

Préparez un aquarium d’une quarantaine de litres avec un filtre exhausteur et un chauffage, l’aquarium devra comporter une séparation en son milieu et un couvercle. Un mâle et une femelle sont introduits de part et d’autre cela permet de sonder si le futur couple va s’entendre. On installe de la mousse de java pour garnir le sol et du Riccia en guise de plante flottante. Pour les paramètres de l’eau un pH de 7 semble bien convenir. La température du bac est amenée progressivement à 28-30°C afin d’inciter à la reproduction. Si le mâle est séduit par sa future compagne il va se mettre en route pour la construction d’un nid de bulle en surface. Une fois construit, on va tenter une à deux fois par jour d’enlever la séparation et de laisser la femelle rejoindre son compagnon, si elle baisse la tête, que le tube de ponte est sorti et qu’elle va sous le nid de bulles il faut laisser faire ! Sinon, on isole à nouveau la femelle. Si elle accepte le mâle l’accouplement et la ponte vont durer près d’une heure. Le mâle enlacera dans ses nageoires la femelle, qui lâchera ses œufs qui seront fécondés aussitôt par le mâle. La ponte peut compter de 200 à 500 œufs en moyenne selon la taille de la femelle. A la fin de la ponte on isolera celle-ci, le combattant mâle quant à lui surveillera seul la ponte pendant 36 heures. Il enlèvera les œufs non fécondés et consolidera le nid de bulles. Au bout de 2 jours, les alevins vont se mettre en nage libre, il faut à ce moment enlever le mâle. Les jeunes Betta splendens accepteront de la micro nourriture tels que du plancton de mare, de la micro poudre pour Betta et au bout de 5 jours seulement, ils pourront manger des nauplies d’artémias fraîchement éclosent. Pour en revenir au couvercle, il prendra son utilité à partir du moment ou les bébés combattant viendront respirer en surface. C’est le moment ou le labyrinthe, le deuxième système de respiration, rentrera en fonction. Il ne doit pas y avoir une différence de température entre l’eau et la surface de l’eau, un air trop sec ferait mourir les alevins. Plus tard il faudra enlever les mâles entre eux car ils commenceront à se chamailler. Les femelles quant à elles, peuvent rester ensemble. Il est temps maintenant de préparer la prochaine reproduction.

img5

Notre Boutique en ligne

  • Tetra Tube fluo 11W - pour aquarium Tetra AquaArt 20L et 30L

    13,99 €